Avec plus de 3 000 chaumières, la Brière rassemble 60 % des chaumières de France. Un aperçu de cette tradition briéronne se découvre au village de Kerhinet, village restauré par le Parc naturel régional de Brière au début des années 1970.

Le village était en ruine à plus de 60 % (la photo ci-dessous montre le village tel qui l’était lors de l’acquisition par le Parc naturel régional de Brière). Un travail remarquable est fait petit à petit pour préserver cet écrin traditionnel de Brière et ses 18 chaumières.

Le village de Kerhinet lors de son acquisition – ©PnrB

Au centre du village, l’Auberge de Kerhinet est ainsi inaugurée en 1978. 40 ans après, c’est un nouvelle aventure qui démarre avec la réouverture de l’Auberge avec Catherine et Hervé Michels et leur équipe.

Aux abords du restaurant, le sentier d’interprétation conte la vie et les coutumes des anciens habitants. C’est une balade agréable, guidée par 12 panneaux explicatifs qui vous emmènent faire le tour du village. Un second sentier en visite libre évoque également le bocage et les chaumières.

Ces chemins vous guident notamment vers le lavoir et le four, point de rencontre lorsque chacun venait y cuire son pain. Aujourd’hui encore, chaque jeudi d’été, jour du marché des produits du terroir, le four fonctionne et chacun peut y faire l’achat d’un pain cuit au feu de bois.

La visite se poursuit au sein des chaumières présentant expositions, animations, artisanats et saveurs gourmandes locales.

L’Auberge de Kerhinet en cours de restauration – ©PnrB

Le village de Kerhinet aujourd’hui c’est un véritable musée à ciel ouvert avec :

Pour démarrer votre visite de ce site traditionnel d’exception, vous trouverez ci-dessous un plan du village. Garez-vous sur le grand parking accessible à l’entrée et prenez le temps de flâner…

©PnrB

 

Revenir à la page d’accueil >